Après les premiers coups de blues…les vacances

Salam, bonjour,

On idéalise toujours la vie d’expatrié pour tous les avantages que cela représente mais on ne pense pas aux côtés difficiles car certes il y en a, et je pense que tous passent par là, notamment au début. J’ai beaucoup pensé à deux amies qui me sont très proches :

Ma chère Sabrina, expatriée au Moyen-Orient depuis des années maintenant, m’avait prévenue  avant le départ : « Tu es dans l’euphorie du départ, après tu seras occupée avec la maison, les enfants à l’école, et là.. tu verras, Elle viendra te surprendre quoiqu’il en soit » … La tristesse, la mélancolie… Je l’ai pas venue venir, mais d’un coup, il a suffit d’un coup de cafard et hop c’est parti, on réalise vraiment qu’on devra faire sans maintenant… Sans les amies, sans la famille, et qu’en cas de coup de blues, on ne peut plus prendre si facilement son téléphone ou sa voiture pour vider son sac.

C’est aussi la première réaction qu’a eu ma tendre Habibti Khadija,  lorsque nous pleurions toutes les deux lors de l’annonce de mon départ, et qui s’est revu une dizaine d’années en arrière, quand elle a quitté ses parents, sa famille au Maroc pour rejoindre son époux en France… » Mais pourquoi ? » m’a-t-elle demandé ? « ça va être dur, tu verras, d’être seule, de ne connaître personne, de quitter surtout ceux que tu aimes et de ne pas pouvoir les voir quand tu veux. »

Je les remercie profondément d’avoir partager cela, car si sur le moment, je ne réalisais vraiment pas, je sais maintenant pourquoi elles m’ont dit, et c’est peut-être aussi, ce que je dirais à ceux qui franchiront le pas aussi (Juliane ^_^) .

Alors bon, je vous rassure tous, ça va hein ! ne m’appelez pas tous aujourd’hui ! C’est passé ! ça va mieux, c’est juste qu’on ne s’y attend pas. On pense être blindé, et finalement, on se remet en question : « Pourquoi être partie loin de nos racines ? Pourquoi quitter ceux qu’on aime ?  Est-ce vraiment meilleur pour nous ? pour les enfants ? « 

Certes le cadre de vie est idyllique, mais finalement qu’est le matériel face au manque ? face aux ami(e)s et à la famille ?

J’ai bien aimé le texte de ce jeune couple, expatriés en Australie pour le moment, ça décrit exactement les mêmes sentiments

Ma puce pense aussi à la famille ou à Jade ou Ali :) , du coup il est vrai qu’en tant que mère, ça reste sur le coeur, faut savoir accepter et gérer ses coups de blues mais du coup aussi ceux des autres membres de la famille. Sensibilité oblige.

En fouillant un peu sur les blogs, on lit toujours un peu les mêmes choses, j’ai aussi un peu ri quand j’ai lu cette caricature (parfois vrai) des femmes d’expats, ainsi que les commentaires.

C’est une super expérience mais c’est comme toute chose, il ne faut jamais idéaliser…

Sinon ?

Enfin bref,  internet à la maison est arrivé enfin ! du coup j’espère mieux capter sur skype ou viber.

Niveau temps, il fait chouia moins chaud, mais la clim est toujours là, l’eau de la piscine est enfin bien agréable.

Pour nous c’est les vacances dû à la fête de Aïd El Adha (fête du mouton qui symbolise le sacrifice d’Abraham). Nous sommes arrivés sur Dubaï, chez ma belle soeur pour une semaine, je vous promets des photos, je joue les photographes pour vous, bon avec mon iphone…on fait ce qu’on peut ^_^

Merci encore 1000 fois pour vos commentaires ! et pour celles qui m’appellent, ça réchauffe le coeur ^_^

Publicités

16 réflexions sur “Après les premiers coups de blues…les vacances

  1. Salam
    Ah la la ma chère Selma je sais très bien ce que tu peux ressentir j’ai connu ça lors de mes très longs voyages en solitaire pour études à l’étranger, mais qu’est-ce que m’a pris se dit-on soudain, j’étais bien, j’avais tout et quelle mouche m’a piqué pour aller voir ailleurs! Ce sont aussi ces expériences là qui nous permettent de découvrir ce que cela signifie avoir des racines et de mesurer notre attachement à la Mère-patrie au camembert, au pain au chocolat à la façon dont se développe les amitiés selon le mode de fonctionnement qui est le notre etc, et puis repartir à zéro, recréer des liens ça prend du temps.
    Quand c’est derrière nous c’est toujours une expérience positive même si elle se fait parfois dans la douleur!
    Je pense à vous , Dieu vous entoure de sa miséricorde, Il est notre meilleur compagnon, alhamdolillah
    bisous et rebisous et bonne fête
    Aloïse

    • Tu m’as fait rire Aloïse avec ta mère patrie du camembert :)
      C’est vrai qu’on voit moins les défauts de la France en étant loin et on s’y attache plus , said quand je lis qu’il y encore malheureusement tous ces problèmes qui m’ont fait la quitter …
      C’est vrai que ça a dû être dur pour toi, encore plus en étant seule ….
      Faut le vivre pour s’en rendre compte !

  2. Assalam alayki ma cherie,

    J’imagine que ca doit pas etre facile pour toi, Alhamdoulilah on est musulmans et on sait que quoi quil nous arrive ou que l’on soit Allah est avec nous et il est notre meilleur compagnon.
    Sinon c’est la déprime assurée…. en tt cas tu sais que je suis la sur viber incha Allah.
    Profite bien de Dubai incha Allah pour faire le plein de tes proches. Ca va te rebooster incha Allah.

    Je pense fort à toi, tu nous manques bcp, hate d’être au mois de janvier pour te voir incha Allah.

    Gros bisoussssssssss
    Aurelie

    Ps : Barakallahoufiki Elodie, sans qui ce message n’aurait jamais pu etre poster….hein……mdrrrrr

    • Oui bien sûr quand ça passe, on relativise tout et on repart de bon train
      Elhamdoullilah les moyens d’aujourd’hui qui permettent de se reconnecter facilement avec la France aident bcp
      ça m’a fait un bien fou d’avoir certaines d’entre vous au téléphone , ça rebooste !

      Ps : Merci Elodie ah ah ah

  3. Salem aleyki et barak’Allaoufiki pour ce message plein de sincérité. J’imagine qu’il y a forcément un contre-coup après avoir dépensé tant d’énergie à réaliser un tel projet. Qu’Allah vous soutienne et vous aide à patienter.
    Profitez bien de Dubaï, les vacances là-bas, ça doit aider à retrouver le moral, insh’Allah :) Tu nous raconteras l’Aïd el kebir là-bas alors?
    On pense bien à vous!

  4. Pingback: Nouvelle vie | Le Blog d'une Maman Musulmane Maternante

  5. Asalemou alaykopum ma chère Selma,
    il y a des épreuves qui ont la valeur d’un départ..
    Ces épreuves qui lorsqu’elles durent, vous épuisent tellement qu’elles finissent pas vous isoler des autres. A bout de force, votre corps, votre cœur s’expatrient loin de celles et ceux qui comptent et qui nous soutiennent. Et là on réalise qu’ il n y a pas besoin de partir loin pour ressentir ces manques que Seul la présence de Dieu le Très Haut peut combler.
    Cette expérience de vie est une belle épreuve malgré tout car elle t’enseigne que quelque soit ta place sur cette terre c’est emplie de la présence divine que tu obtiendras le bonheur ultime, sans laquelle l’angoisse, la tristesse, le » « blues » auront raison de nous…
    Je t’aime en Dieu, ta sœur et amie Hakima.

  6. Un article qui résonne en moi, on se remet toutes forcément en question, et le vide laissé par la famille et les amies et un vide irremplaçable… Les coups de blues vont et viennent!
    Mais alhammedou lillah ! Il y a un grand bien, et nous sommes là où Allah veut qu’on soit :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s