Une grossesse et un accouchement à Bahreïn

Salam, bonjour,

Un article que j’avais mis de côté et que je me décide enfin à publier notamment pour les futures mamans à Bahrain, j’aimerais bien être plus régulière mais, les massages et coffee mornings , les enfants me prennent trop de temps.

Vivre une grossesse et un accouchement loin des siens, de nos médecins, hôpitaux et autre est vraiment particulier, déroutant, un côté excitant mais triste de ne pas vivre ça auprès de la famille. Comme toujours, vivre en expat’ et là encore précisément, ça a des côtés durs, le revers de la médaille, on ressent davantage le vide et les hormones y sont aussi pour beaucoup (heureusement les copines de Bahrain sont là). Aucun changement pour Zhom au cas où vous vous poseriez la question, ici ou là-bas, le gros bidon est toujours le même, il doit toujours serrer la main quand il faut le jour J et envoyer les sms de son blackberry entre deux mails pour le boulot, donc ça ne change pas le quotidien de Zhom. Il faut dire qu’il a la chance ce Zhom, d’avoir une femme qui ne se plaint jamais, hormones en hausse ou pas. : – )

e105e6a13bb8f51ae9345a499534b64a

Toujours les bons mots Zhom

Princesse est donc arrivée le 9 décembre 2014, l’aboutissement de 9 mois de grossesse bien particuliers. Je ne suis pas de nature angoissée donc accoucher ici ne m’a jamais stressé à partir du moment où j’ai senti que j’avais choisi le bon docteur et le bon hôpital. Le test positif en main, la première chose que l’expat’ se demande : « Vais-je accoucher ici ou en France ». Personnellement, je ne me voyais pas affronter les 2°C du mois de décembre, ni d’être loin des enfants ni de vivre ça sans eux, ni de ramener tout le monde pour une question de logistique. Bref le sujet était vite clos, il faut dire aussi que je n’ai pas d’antécédents de grossesse difficile ni de complications quelconque grâce à Dieu. Et puis cette aventure s’arrêtera forcément un jour, et grâce à Princesse, Lieu de naissance : Bahrain, éternellement écrit sur ses papiers me rendait joyeuse. On pourra dire qu’on a marqué le coup.

En France je me suis toujours fait suivre et accouchée par les sages femmes. Ici il n’y a pas de sages femmes, on les appelle « nurses » (infirmières) et non « midwifes », ce sont les gynécologues qui t’accouchent. Dés le 2ème mois de grossesse j’ai été suivie par la même gynéco qui m’a donc accouché, autant dire que c’est un plaisir car on se connaît à force de papoter, elle connait mes antécédents et mon projet de naissance, pas besoin de redire 10 fois la même chose. J’ai choisi ma gynéco en fonction de sa réputation, assez portée « accouchement naturel » . Faut dire qu’au Moyen Orient, ils aiment bien la césarienne et s’orientent en plus vers des médecins stars qui te prennent 5mn chrono en main, en rendez vous et te facturer 50e minimum. J’ai réussi à trouver une Doula (google it si tu ne sais toujours pas ce qu’est une doula) qui m’a confirmé mon très bon choix. Le point très positif c’est que pour une fois dans mes grossesses, je ne traînais pas des pieds pour aller à mes RDV où l’on perd vraiment trop de temps. Ici, on reçoit un SMS de rappel du RDV qui est franchement agréable au cas où on aurait prévu une manucure un coffee morning de faire à manger pour le dîner. Je n’ai jamais attendu plus de 5mn à mes RDV : pesée, tension et hop gynéco en 10mn grand maximum. Par contre ils aiment bien faire des échos ici, pratiquement à chaque fois même si c’est 2mn. Heureusement que j’avais saoulé Zhom pour connaître le sexe (on a joué les héros pour les 3 premiers) sinon bonjour la torture à chaque fois : – )

La Princesse a fait du jet ski et de l’aquagym in utero et pourtant aucune envie de sortir, je craignais le déclenchement, moi qui accouche à terme je ne comprenais pas ce qui se passait… en fait c’est la méthode de calcul anglo-saxone, ils se basent sur 40 semaines de grossesse donc forcément .. ! ça été une looooonnngue semaine la dernière.

L’accouchement 

22h la veille : Assise tranquillement sur le canapé, j’ai eu une fissure de la poche des eaux. Zhom, pas stressé pour un clou, me dit qu’il va se coucher. No stress attend c’est le 4ème voyons. Bon… qu’est ce que je fais moi alors ?? et bien, je textote les copines, Bahrain’s Team (BT), France’s Team pour faire passer le temps et me faire traiter de folle par la BT alors que le camp adverse me disait d’aller me coucher. En tous cas je les ai toutes stressé n’est ce pas les filles ? : – )

Finalement, on n’est parti qu’à 7h20, une fois que tout le monde était réveillé et prêt pour l’école. Encore en train de débattre du choix final du prénom (c’est vrai qu’on n’a pas eu 9 mois pour en discuter) la prise en charge est immédiate, j’épargne tous les détails glauques  des contractions et tout le tralala. Mais non j’ai pas eu maaaaaal.

Princesse est arrivée assez vite, vers 11h, un accouchement sans péridurale et une équipe au top. Un séjour maternité de deux nuits, histoire de se reposer ? faut pas rêver, c’est partout pareil dans le monde , mais je les aime bien ces deux jours, ça me permet d’être en fusion total avec bébé. L’équipe a été très sympa, on ne m’a pas aboyé dessus parce que je mettais bébé dans mon lit de temps à autre, bien au contraire : les nurses d’origine indiennes étaient amusées de voir ça et me disaient qu’en Inde on dormait naturellement avec bébé.. ici c’est la nanny qui dort avec bébé ppfff. Je les amusais car j’étais un peu à part des autres patientes, notamment bahreinies, qui n’ont qu’une chose en tête de suite après avoir accouché.. c’est se maquiller et s’habiller pour recevoir du monde dès les premières heures.. et bébé n’est pas forcément là lors des visites. Ah bah non, ça pleure les bébés, c’est embêtant. Alors on préfère les mettre en nursery, ça fait moins de bruit.

Dans le couloir c'est le défilé

Dans le couloir c’est le défilé

on aime ou on n'aime pas : - )

on aime ou on n’aime pas : – )

Pour résumer, c’était une expérience unique, agréable, je ne regrette aucun de mes choix, j’ai même pu trouver une conseillère en lactation anglaise, suite à un léger problème d’allaitement. Si c’était à refaire (maman t’inquiète Zhom me menace) je referais la même chose.

Choupinette

Choupinette

Ah oui un détail qui m’a fait sourire c’est qu’ici, on ne sort pas bébé avant les 40 jours; alors forcément quand au bout de deux semaines j’ai commencé à sortir, les gens se permettaient de me demander quel âge le bébé avait et qu’est-ce qu’il faisait déjà dehors… « elle va attraper froid » bah oui c’est vrai que 20°c en décembre c’est dur . « Laissez la à la maison » bah non j’allaite. Tu sais qu’en France t’as pas le choix cocotte. Déjà tu as le bébé mais en plus les 3 autres qui bougent dans tous les sens. Ah les gens :-) déconnecté de la vraie vie lol

Par contre je rajouterais tout comme mon amie d’Abu Dhabi, que pour un 1er enfant, ce sera un peu différent. Il faut activer son réseau et le bouche à oreille afin de prendre les bons conseils pour l’avant et après. A Bahrain, comme je l’ai précisé, il y a une Doula que je recommande en cas de 1ère grossesse, la conseillère en lactation, et des groupes de mamans avec nourrissons pour ne pas rester seule dans son coin, car seule loin de la famille quand c’est le 1er… dur dur.

3-89

Publicités

9 réflexions sur “Une grossesse et un accouchement à Bahreïn

  1. Bien, ma Déborah, c’est vrai que tu es débordée !!!!ha!ha!
    Ciel, qu’elle est petite sur la photo……
    STOP!!!! plus de petits enfants, c’est trop et en plus nous ne verrons pas grandir nos amours.

  2. Merci pour ce bel article! Et quel aventure que d’accoucher à l’étranger, ta zénitude m’épate! Je fonds devant la photo de ta princesse masha Allah, trop mimi!!
    Bises

  3. C’est superbement bien écrit, avec beaucoup d’humour. Ton Papoune est très fier de toi. On va finir par prendre un abonnement sur la ligne Marseille-Bahreïn !!!

  4. La photo est bien choisie, Choupinette donne juste envie de lui faire un gros bisous dans le cou! D’accord avec ton papoune, ta plume est superbe. Moi, je vote pour un cinquième, allez je sors vite hiiiii!

  5. ohhh ptite hbiba trop mignonne mashallah meme de dos elle est belle Allah y barek
    je pense qu a bahrein le portage est aussi peu répandus ?yes no?

  6. Bonjour je lis avec beaucoup de plaisir vos publications. Je m installée la semaine prochaine à bahrein pour qq années. Maman de 4 enfants et sage femme depuis 15 ans en région parisienne. Alors, comment dire !? Je pourrais proposer des cours d accouchement aux futures mamans .. L idée de ne pas partager ma passion et de n être que « femme de … » Ne me ravit pas complètement. Aussi n hésitez pas. Nous irons au lycée français. Au plaisir valerie

  7. J’ai aimé lire cet article ! J’ai beaucoup entendu parler des pratiques d’accouchement extrêmement médicalisées dans le Golfe (péridurale systématique, manoeuvre externe des médecins sur le ventre de la patiente pour pousser le bébé, etc).
    Visiblement il n’est pas impossible d’avoir un accouchement naturel à Bahreïn. C’est bon à savoir!

    J’ai souri à la vue des photos de portes d’hôpitaux décorées. C’est tellement dans l’esprit des gens de Bahreïn ! Les enfants sont énormément aimés dans ce petit pays. Ça ne m’étonne pas que leur leur naissance soit l’occasion de faire pulluler les fanfreluches!

    Félicitations pour ta petite princesse, que Dieu la garde!

    Hajar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s