Une 4ème rentrée à Bahrain

Si si on est toujours là, on m’a encore dit ce matin que c’était dommage que je n’alimentais plus trop le blog mais le manque de temps et de motivation a pris le dessus. Comme l’école a (enfin) repris (le 25 septembre pour l’école française) je peux enfin essayer de m’organiser entre les écoles (on gère toujours deux écoles mais cette année celle du ChromoZhom est un peu plus loin), leurs activités, la choupette qui s’ennuie à la maison maintenant qu’ils sont tous à l’école et … ma vie à moi (quand même !)

Pas de détails croustillants sur nos vacances d’été puisque tout s’est bien passé au niveau  logistique (tu vois finalement papa quec’est mieux quand il se passe plus de choses, j’ai plus à raconter sur le blog!) entre 4 avions, 4 trains avec accessoirement 4 enfants on ne s’ennuie toujours pas. Les grands ont fait leur 1ère expérience de colo et veulent y retourner très vite et plus longtemps !

Comme chaque été, nous avons pu voir presque tout le monde, toujours compliqué de combiner des moments avec les vacances des amis. Parfois frustrant en coup de vent , surtout avec 7 ou 8 gosses voir plus qui gravitent autour, c’est quelquefois difficile de se concentrer et d’aligner 2 phrases sans « arrêeeeeeeete!! » « reviens iciiiiii!  » « non tu n’as pas le droit de frapper ! » . Pas de resto avec les petits, on n’est pas à Bahrain, aucune chance que la serveuse me prenne la choupette pour que je puisse manger tranquille (Pppfff vraiment ?!) .

Pas de magasin non plus avec les 4, c’est mission suicide d’ailleurs on pense même que lors de notre seule sortie pour faire le plein à Décathlon on a dû oublier les sacs quelque part et faire des heureux.. (eh… on n’est pas à Bahrain, on ne fera pas des pieds et des mains pour courir après vous pour vous dire que c’est resté dans le magasin). Par contre les parcs en région parisienne… c’est bien ! « On peut se voir où alors ? » « Bah au parc pardi ! » pas question de squatter les centres commerciaux, je n’ai eu de la motivation que pour les parcs! et puis au moins on peut crier sans que ça se remarque trop : – )

Puis, le temps de la rentrée est arrivé, après presque 2 mois loin de notre chez-nous, ChromoZhom a commencé sa nouvelle école le lendemain de notre arrivée (parents indignes) mais la motivation était là donc aucun soucis. Nous avons choisi de le laisser dans le système anglais car nous aimons leur pédagogie, donc il ne fera pas son CP  au lycée français. Et puis ça faisait un enfant en moins à la maison au mois de septembre : – )

Car les grands c’est une autre histoire, des travaux dans l’école, une rentrée qui se décale de nouveau après les vacances de l’Aïd, ilsn’ont commencé que le 25 septembre, je tiens donc le record de la meilleure  mère au monde zen et admirable pour sa patience

Mais … le 25 :

parents-humour

Non ce n’est pas Zhom mais il a fait la même … presque

Nous revoilà donc pour une 4ème année à Bahrain, que nous aimons toujours autant, malgré l’absence de verdure et de parcs mais tellement d’autres avantages.

Je vous prépare un lot d’interviews des copines qui parleront de l’expatriation en général et bien sûr, surtout de Bahrein. J’ai pas mal de visites et de messages de personnes qui viennent s’installer à Bahrein donc autant partager davantage de témoignages.

 

Publicités

Rentrée 2014 !

Salam, bonjour  à tous,

Nous voici déjà septembre pour attaquer l’année 2014, après un mois de vacances à se vider la tête, 6 avions, 1 train, du RER et 574kms de voiture, à en oublier complètement Bahrain. Dur dur de revenir après ce long mois et de se remettre dans le bain, le décalage est tellement grand pour tout un tas de choses. On garde les bons souvenirs, et on (se doit ! ) se remémore pourquoi nous aimons aussi notre vie ici , et  la rentrée  scolaire est bien là, ce qui nous pousse forcément à passer à autre chose. Ce qui reste toujours dur en tant qu’expatrié c’est de se demander quand nous pourrons revenir et revoir tout le monde, et pour ma part, avec la naissance de la fin d’année, ça risque de ne pas être avant l’été prochain (mais bon on ne sait rien par avance et j’ai encore plein de cartes dans ma poche pour faire changer Zhom d’avis…. euh ceci dit, comme m’a souligné ma cop’s Sabrina, expatriée depuis 5 ans, et qui elle aussi vient de mettre au monde BB4, « c’est plus la même donne de voyager avec 4 » ! Je préviendrais les copines de Bahrain qui auraient éventuellement l’intention de voyager ce jour-là….qu’elles évitent à tout prix !!! ceci dit, les 3 gremlins ont montré preuve de patience avec tous ces trajets d’Août .. il me suffirait d’avoir un bébé calme (ça existe ?) et un sirop pour dormir (krkrkrk).

ecole2014

Revenons à cette rentrée 2014, les 2 grands ont fait donc leur 2ème rentrée à l’école française, ils étaient contents d’y retourner, le grand changement est plutôt pour ChromoZhom qui a effectué sa rentrée dans l’école anglaise en face de la maison. Il y a été un peu à reculons le premier jour mais il est tombé avec une maîtresse adorable très réputée pour sa douceur et sa pédagogie, ça la mis en confiance et hop plus de problème. Il a la vie plus cool cette année le ChromoZhom, 8h15-12h15 et plus de voiture à faire (enfin si 50m car oui je prends encore la voiture car encore impossible de se balader dehors sans couler de partout)… septembre c’est comme août , kif kif.  Faut juste prévoir des activités pour l’après midi, alors on essaie de voir les copains et de faire du sport.

Donc c’est parti pour une nouvelle année scolaire, en attendant le grand évènement de l’année pour début décembre :-) y’en a pour qui ça devient long.

La galère des écoles : école française ou anglaise ?

Salam, bonjour,

S’il y a un bien un sujet sur lequel on ne finit jamais de débattre c’est bien celui de l’école. Evidemment, en France, on n’a pas le choix, on est automatiquement dans le quartier où l’on habite et basta mais là… est-ce le fait que nous payons l’école ou est-ce dû à notre statut de femme d’expat’ qui nous fait prendre très à coeur ce sujet ? à mon avis, les deux.

L’École française à Bahrain est à mon avis loin d’être au top, bien qu’elle essaie, je pense, de s’améliorer. Déjà, rien que par rapport à l’infrastructure, c’est comment dire… un bon niveau en-dessous comparée aux écoles internationales, disons qu’ici chaque école ou presque est équipée d’une piscine au vu du temps, d’un gymnase, et d’un endroit suffisamment grand pour la période de forte chaleur comme nous avons en ce moment. Bref, vous allez me dire, peu importe, ce sont des détails, il faut voir l’éducation, les profs, etc.. bon, je vais pas m’étaler, un des mes 3 enfants a plus que souffert cette année avec une prof, donc je suis légèrement amère à ce sujet. Passons. Ce qui nous a surtout dérangé, c’est le niveau d’anglais proposé aux enfants arrivant de France qui nagent complètement car ils ne reprennent pas les bases. Alors oui, pour certains ça peut aller vite, mais pour d’autres c’est un peu la galère. On a pris des cours à l’extérieur pour nos deux grands, car ils se sentaient frustrés de ne pas pouvoir communiquer avec les gens de l’extérieur ; demander une glace au vendeur ou jouer avec un enfant anglophone représentait un gros frein. Un an après notre arrivée , on va dire que ça va mieux, Roudoudou 6 ans, se débrouille mieux que Binti 9 ans, et Chromo-Zom répond par Yes à chaque phrase.

Du coup on j’ai fait le tour de quelques écoles pour voir ce que donnait les autres écoles. La grande question qui s’est rapidement posée : on les change tous les trois d’écoles ? ou seulement le Chromo-Zhom afin qu’il baigne davantage dans l’anglais….

Qu’est ce qu’on s’est pris la tête cette année  ! ça nous a bien occupé et on ne s’en est toujours pas sorti d’ailleurs.

Déjà faut savoir que les deux plus grandes écoles n’acceptent pas de francophones ne sachant parler que quelques mots d’anglais, donc comme ça, c’est réglé. Un bon point pour l’école française qui, eux, acceptent tout le monde, primaire et collège compris. Après les écoles font passer des tests ; soit oral pour les plus petits, soit écrits pour les plus grands. Ca limite encore une fois.

Mon grand coup de coeur aura été pour cette école, la Nadeen School qui privilégie beaucoup les activités manuelles, l’implication des mamans, des remises à niveau là où il y a des difficultés pour les primaires, des profs d’une douceur incroyable…d’ailleurs pas de test chez eux et bien sûr ils acceptent tout le monde.

nadeen school 

dans les couloirs

dans les couloirs

Les copines et moi avons été sous le charme, pour moi c’était vraiment l’école idéale pour mes 3, MAIS la liste d’attente est longue et malheureusement pas de place pour septembre 2014.

chez les petits encore

chez les petits encore

Recyclage des bouchons

Recyclage des bouchons

Et enfin une petite réserve de poules, les enfants vont chercher des oeufs de temps en temps

Le poulailler

Le poulailler

Aujourd’hui, on a donc décidé de laisser les grands à l’école française, pour diverses raisons, en pesant maintes et maintes fois, le pour et le contre, et nous sommes en attente d’une place pour Chromo-Zhom dans une petite école anglaise en face de chez nous. A ce jour, toujours en « waiting list » , je me demande comment font les parents (toutes nationalités confondues) qui viennent en plein été s’installer comme beaucoup un peu à la dernière minute et qui se retrouvent avec très peu de choix à la rentrée.

En tout cas, si nos enfants avaient été plus jeunes, nous n’aurions pas hésiter à les mettre dans le système anglais, que j’ai vraiment découvert cette année qui présente de nombreux avantages par rapport au français (à mon sens)

Tableau comparatif entre les deux systèmes scolaires

Tableau comparatif entre les deux systèmes scolaires

Si le sujet vous intéresse, lisez cette étude intéressante 

Si vous êtes donc en projet d’expatriation et que vous hésitez encore, alors il y a deux questions fondamentales à se poser qui nous ont aidé dans notre cas personnel à prendre une décision :

Tout d’abord quel est votre objectif ?

Est-ce un objectif à court terme ? Vous êtes à l’étranger pour 3 ans et vous vous dîtes que vos enfants peuvent aller apprendre l’anglais pour 3 ans dans un établissement anglais ? Ou bien vous êtes un couple bilingue vraiment installé à l’étranger pour une longue période et souhaitez que vos enfants puissent avoir l’opportunité de postuler à des universités britanniques ou autres ?

Ensuite, quels sont vos moyens ?

Pas seulement financiers car mettre ses enfants dans des écoles anglaises et leur demander ensuite de suivre les cours du CNED est parfois très lourd pour eux. Si on a le souhait ultime de revenir ensuite dans le système français, il faut réfléchir à cette charge de travail supplémentaire pour l’enfant, sans compter les frais de scolarité qui sont très important dès lors que l’on scolarise ses enfants dans le privé anglais. Un terme dans une école privée anglaise peut atteindre des sommes très importantes, sans compter les extras. Tout changement donc est difficile, il faut préparer l’enfant à ce changement, et se dire que tout changement nécessite dans les deux sens un temps d’adaptation.

Voilà, quoi qu’il en soit, c’est important de s’écouter, d’être raisonnable dans la prise de décision, de ne pas se voir nous, mais de voir un choix individuel en fonction de chaque enfant qui n’a peut-être pas les mêmes capacités que ses frères et soeurs.

En tout cas , bon courage !

Journée de la culture arabe à l’école française

Salam, bonjour à tous,

Samedi 8 février se tenait, comme chaque année, la journée de la culture arabe à l’école française. Une belle occasion pour les parents d’élèves de présenter leur pays d’origine ou celui de leurs racines, aux élèves, aux professeurs mais aussi aux gens de l’extérieur puisque c’est ouvert à tous.

Le thème cette année portait sur les mariages traditionnels. Costumes, spectacles et mises et scènes étaient mis en avant.

Stand Palestine

Stand Palestine

Stand de Bahreïn

Stand de Bahreïn

Stand Maroc

Stand Maroc

Les égyptiens sont nombreux à l'école, elles ont assuré au niveau nourriture, miam !

Les égyptiens sont nombreux à l’école, les mamans ont assuré au niveau nourriture,  miam !

Je ne sais pas pourquoi mais ça été le 1er stand où Zhom a été :-)

Je ne sais pas pourquoi mais ça été le 1er stand où Zhom a été :-)

On s’est donc bien régalé, tout était gratuit (radine) et c’est une super occasion de goûter à tout même ce qui fait un peu peur. En tout cas le plat local, le GHOZI (prononcé Rozi) était excellent ! même les chaussures de Juliane ont aimé krkrkrkr (private joke)

Le Ghozi, on mange beaucoup de riz à travers le Moyen Orient

Le Ghozi, on mange beaucoup de riz à travers le Moyen Orient

Mets egyptiens, très bon, malgré la bouche en feu du plat de gauche (n'est-ce pas Guéna ?!)

Mets egyptiens, très bon, malgré la bouche en feu du plat de gauche (n’est-ce pas Guéna ?!)

Enfin des animations sympa qui ont fait passé un bon moment aux enfants

henné

henné

Calligraphie, bon au moment où c'était notre tour, il s'est levé, il a déclaré "Rallas!" genre ayé fini.. on est parti bredouille ggrr

Calligraphie, bon au moment où c’était notre tour, il s’est levé, il a déclaré « Rallas! » genre ayé fini.. on est parti bredouille ggrr

Danse et chant bahreïni

Danse et chant bahreïni

avec son verre sur la tête... :-)

avec son verre sur la tête… :-)

Voilà vraiment c’est un moment sympa, dommage que tous les parents d’élèves ne viennent pas…

1er concours de cuisine « Mini Chefs » 2013

Salam, bonjour à tous,

Ça passe vite, c’est fou, déjà le 2 décembre..

Décembre… c’est pas un mois où on est censé cailler normalement, non ? krkrkkrkrkr

Ok j’arrête, mais quoi, oh c’est tout simplement exquis de passer un mois de novembre et un début de décembre ainsi ! Ca s’est rafraîchi considérablement après la fameuse tempête qui finalement a duré une petite semaine ; et ce WE des matinées d’intenses brouillards. Les enfants, trop contents encore une fois, ont cru que c’était la brume de Paris, donc à 6h30 (oui oui un samedi matin) je les ai tous entendus crier (il n’y a que moi qui les entend, je vous rassure, Zhom, lui, se cache sous l’oreiller et est dans un coma profond jusqu’à 9h30)  en train de ressortir bonnets, gants et écharpes attrapant leurs vélos et faisant un tour dans la compound (il n’y a que nos gosses pour faire du vélo à cette heure-ci pppfff). Sauf que bon y’avait beau avoir de la brume, il ne faisait pas -3° mais 23°…. donc les bonnets n’ont pas fait long feu. Ils sont zinzins ces gosses.

Donc chez nous en gros, on ne vit plus avec la clim dans la maison, un peu dans la voiture suivant l’heure… c’est très agréable.

Sinon donc le grand évènement du WE ici, c’était le concours Mini chefs 2013 organisé par l’école française et l’hôtel Mercure. Quand Binti* m’a donné  le papier annonçant le concours, je l’ai regardé et je lui ai demandé si elle était sérieuse ?? Mais comme toutes les copines participaient, la miss voulait le faire… et v’là la galère dans laquelle elle m’avait mise.

En 1h30, 5 plats étaient imposés, jugés sur la présentation et le goût.

– Bruschettas

– Guacamole

– Salade russe

– Sushis végétariens

– Mousse au chocolat

C’est parti donc pour deux séances d’entraînements avec la binôme et sa maman avec toute une organisation à la clé n’est-ce pas, car évidemment la copine habite à l’opposé de chez nous soit 40mn de trajet.

2ème séance terminée, la déco inventée par les minettes

2ème séance terminée, la déco inventée par les minettes

Le jour tant attendu par les filles est enfin arrivée, le stress est monté chez binti*, pourtant j’ai essayé de lui montrer que l’important n’était pas de gagner mais bon..

ça tape hein

ça tape hein

blog français expatriés bahrain

C’était bien organisé, chapeau à la maîtresse des grandes sections de maternelle de l’école car c’est elle qui organisait tout ça. Chaque table avait des ingrédients déjà définis à l’avance et se tenait une table d’ingrédients surprises, il fallait aussi qu’elles se servent seules du sel, de l’huile, mayonnaise etc…

Les tables bien disposées

Les tables bien disposées

Les mamans devaient rester à l’écart sans parler aux enfants bien sûr, bon moi, « j’ai fais genre », mais j’étais quand même un peu stressée hein, de savoir si elle n’allait rien oublier et comment elles allaient présenter les plats.

Et c'est parti !

Et c’est parti !

Deux tables « hors concours » étaient mises à disposition pour ceux qui voulaient s’y mettre, du coup comme wouldi* adore cuisiner et surtout pour m’éviter de stresser, on a été nous aussi cuisiner. Je l’ai laissé plus ou moins faire seul, regardant binti du coin de l’oeil.

en mode sushis

en mode sushis

en mode smiley

smiley’s

Il y a eu tellement d’inscriptions que finalement il y a 3 niveaux dont le premier était de CE2. Elles devaient bien nettoyer leur table par la suite histoire de montrer qu’elles sont organisées.

Au bout de 45mn, elle vient me voir en me disant qu’elles ont fini ?!!! bah comment ça se fait ? elle revient me dire « Maman, j’ai oublié les jaunes d’oeufs et le sucre dans la mousse au chocolat !!! » hummm… Bon c’est pas grave l’important c’est de participer hein

C’était très serré entre les 5 premières équipes, elles ont dû être 4ème ou 5ème je ne sais plus, mais finalement elle n’en est pas ressorti verte de rage (comme je me l’étais imaginée, mauvaise perdante qu’elle est) au contraire elle était ravie d’avoir eu son tee shirt « Mini Chefs Hôtel Mercure 2013 » avec sa toque personnalisée et une cuillère en bois (wahouuu). Elle est super motivée pour l’année prochaine et à la maison, je les vois plus souvent dans la cuisine pour m’aider. Une belle initiative finalement ! Faudrait que je vois s’ils n’organisent pas « Zhom Chefs 2013 » non ?!

*ma fille

*mon fils ^^

 

 

 

 

 

 

 

La découverte de l’école et réunions de classes

Salam, bonjour à tous,

(La photo est le pont que j’emprunte chaque fois pour aller à l’école, quel bonheur de passer au-dessus de la mer.)

Septembre est un gros mois pour les parents, entre la rentrée, les inscriptions aux activités scolaires puis les réunions d’informations à l’école… chez nous, c’était cette semaine et je dois dire que je sortais de là très surprise à différents points de vue.

Déjà des maîtresses très sympas, très ouvertes, qui nous font des réunions en français/anglais.

J’étais très surprise dans chaque classe où je me suis trouvée d’être souvent la seule « vraie » française de souche et pourtant contradictoire car la seule voilée parfois … c’est complètement l’effet inverse de la France, et ça m’a vraiment fait sourire. Evidemment quand la prof d’arabe intervenait, elle me regardait moi alors que bon, non, je ne suis pas arabophone. Là où j’étais le plus surprise, c’est de voir des gens que je ne pensais pas être « d’apparence » d’origine arabe, et qui conversaient d’un coup en arabe avec la prof pour lui demander le programme. En fait la majorité sont des libanais et physiquement on s’y tromperait.

Cette année il fallait que j’assiste  absolument aux réunions. Quand les grands m’ont donné leur emploi du temps, je me demandais comment j’allais m’en sortir ??

Emploi du temps du CE2

Emploi du temps du CE2

En fait dans toutes les classes de l’élémentaire les enfants sont divisés en deux groupes : les arabophones (ceux qui parlent bien arabe donc malheureusement pas les miens) et les non-arabophones. Les arabophones ont des cours d’arabes différents des autres et ont accès aussi aux cours de religion (musulmane) mais qu’en arabe. Pendant ce temps-là, les autres vont en cours d’arabe pour non-arabophones et au cours de « civilisation ». C’est ce que chaque pays, je pense, impose plus ou moins aux écoles étrangères : découverte et présentation du pays, de la région, culture, traditions etc…

En plus de ça, les garçons se retrouvent en classe double niveau, on pourrait croire selon les idées reçues, que c’est une mauvais chose, qu’ils vont perdre du temps, que les grands vont faire des trucs de plus petits etc… eh bien non, les maîtresses gèrent parfaitement ce double niveau depuis assez longtemps et cela présente de nombreux avantages pour les enfants.  J’étais assez sceptique au début (faut bien critiquer non ?! c’est jamais parfait pour un parent ^_^ )  mais après les réunions et de voir les enfants évoluer comme ça, me conforte tout à fait dans l’idée que ça n’a que des avantages.

Pour les deux classes des garçons, c’est simple, ils se retrouvent très souvent en petit groupe avec la maîtresse pour eux seuls. Du coup, au lieu de travailler à 28 ou 30 comme en France dans une classe normale (et encore je suis gentille), ils se retrouvent à 10 à peine avec leur maîtresse car l’autre groupe est soit en sport, soit en langues étrangères, soit en bibliothèque… Ils travaillent plus efficacement et plus vite qu’une classe dite « normale ».Ils apprennent surtout et assez rapidement à être autonome dans leur travail, leurs routines quotidiennes etc.. Selon les maîtresses, ils travailleraient plus car ils gagnent du temps sur des détails très importants style les toilettes pour les maternelles : ) ici c’est dans leur classe et ils y vont tout seul, pas besoin de l’assistante maternelle, et c’est des TPS/PS !

Enfin là où j’ai été bluffée, c’est que chaque classe a sa page internet via le site de l’école, mises à jour tous les jours (chapeau) avec les photos hebdomadaires pour les classes de maternelle et surtout pour les mamans en élémentaire : le cahier de texte en ligne ! ça c’est top, les mamans me comprendront ^_^. Plus besoin d’appeler à 19h du soir la copine « Dis, c’est quoi les devoirs pour demain ?? » (et pour demander les devoirs tu passes deux heures au phone car on a TOUJOURS des choses à dire notamment à se plaindre de nos gosses )

On a longtemps hésité à leur faire prendre le bus au retour (à l’aller, le bus passe à 6h30, j’ai eu pitié d’eux moi la mère parfaite krkrkr)  mais finalement on a réussi à s’arranger avec mon zhom (comprendre : mon homme)  qui parfois me ramène Imrane quand il finit à 13h, les grands finissent à 15h. Deux fois par semaine il finit aussi comme les grands à 15h car il a des activités en plus  ; et il en redemande ce coquin (faut savoir que les WE, il vient me voir et ma demande s’il y a école : « Non » => « RRRaaaaannnn moi ze veux aller à l’école !!! » . C’est le seul à être comme ça (tiens il ne tiendrait pas de sa maman celui-là ?!!!!). En tout cas, depuis la France, je m’inquiétais pour le trajet comme nous sommes assez loin, mais finalement tout le monde s’y fait, les enfants aussi, c’est fatiguant surtout au retour avec la chaleur et la fatigue de la journée mais les « J’aime Lire » et les CD’s sont mes meilleurs alliés. D’ailleurs mes copines brocanteuses, si vous en voyez, pensez à moi svp ! prenez en en masse !

On n’a inscrit les grands qu’à une seule activité après l’école car on trouve que pour un début c’est suffisant ; ils vont faire Aïkido ensemble le mercredi pendant 45mn, évidemment ils ne voulaient pas faire une activité séparés donc c’est le seul sport proposé pour l’instant car « indoor » comme il fait encore trop chaud (désolé les parisiens, je sais je remue encore dans la plaie) .

Les activités sont par trimestre et sont donc après l’école, il y a du sport, du soutien scolaire, des activités manuelles ou les langues étrangères. C’est général au Moyen Orient toutes écoles confondues je pense. C’est le système anglo-saxon, c’est un peu ce que vous allez avoir en France cette année ou l’année prochaine selon les communes., la réforme hein ^^.

Concernant les langues, le démarrage est un peu difficile, les enfants pataugent un peu,mais on les encourage un maximum, c’est sûr qu’en voyant tout le monde ou presque bien parler anglais ça fait un peu peur mais je pense que ce sera un bon moteur inch’Allah.

Bref, voilà pour notre quotidien qui se met en place, quant à moi, ben… je vous dirais ça au prochain billet ^_^ sinon je ne vais plus rien avoir à vous dire et certaines me harcèlent sur facebook

Bizous à tous les bibinous, je pense souvent à eux, mes copines de Pierrelaye embrassez fort les enfants de ma part. Sorour si tu me lis, ma fille n’oublie pas Ali, d’ailleurs elle m’a demandé comment faire si s’il allait la remplacer ??!! je lui ai dit que c’était impossible :)))